Triste réalité en République démocratique du Congo plus précisément dans la province de l’équateur dans le village de BOKAKIYA, l’éducation de nos enfants est sur le point de sortir. Une école de paille, sans toit, avec des planches de bois usées qui servent de tableaux noirs ou de bancs, voici l’image sombre d’une école primaire publique dans le village de BOKAKIYA dans la province de l’Equateur à plusieurs kilomètres de là.

du village BOKATOLA CENTER et de la ville de MBANDAKA. Cette école primaire appelée EP Willy BAKONGA a un cycle complet de l’école primaire et pour atteindre leur école, les élèves doivent marcher une très longue distance, selon les habitants de ce village. Selon les habitants de ce village, cette école a été construite en 2020 après la visite d’une délégation de l’actuel ministre de l’EPST Willy BAKONGO WILIMA.

Ces résidents disent que pour le plaisir de voir leurs enfants recevoir une éducation qu’ils ont construit cette école avec les moyens à leur disposition; c’est-à-dire ; Paille, bambou, planches usées pour n’en nommer que quelques-unes. Un peu plus loin de la classe primaire de 6ème année, une maison de paille à moitié construite sert de direction. La question se pose de savoir quelles qualités du personnel enseignant ces enfants apprennent? avec quels manuels prépare-t-il leurs leçons? Comment ses enfants font-ils leurs devoirs? A l’ère de la gratuité de l’éducation prônée par le chef de l’Etat en matière d’éducation de base, cette école Ep Willy BAKONGA bénéficiera-t-elle de coûts de fonctionnement comme toutes les écoles primaires publiques ? Dans quelles conditions les étudiants du PE Willy BAKONGA passeront-ils les tests ENAFEP ? Toutes ces questions restent en suspens, le risque est que l’éducation de nos enfants s’asurure lentement et que le niveau d’éducation diminue. Puisque les conditions d’enseignement dans cette école ne sont pas toutes remplies. Congo Hope, dans sa vision d’offrir une éducation de qualité à nos enfants, entend soutenir le secteur dans la construction, la réhabilitation, la modernisation des infrastructures scolaires, en particulier dans les zones rurales, parce que chaque enfant a droit à l’éducation et à l’enseignement. Congo Espoir souhaite ainsi, par ses actions, améliorer quelque peu les conditions d’apprentissage de nos enfants et ainsi élever le niveau de qualité de l’éducation en RDC.

Congo Hope Foundation : « Une santé saine, une éducation de qualité et un Congo sans pauvreté »

Laisser un commentaire